Préparer sa peau pour une épilation moins douloureuse

epilation-en-douceur

Nous connaissons toutes le calvaire que représente une épilation : entre la douleur et les larmes qui coulent, on a aussi droit aux petites rougeurs et aux irritations dans les endroits les plus improbables. Plus d’une raison de ne plus jamais vouloir s’épiler de sa vie ! Parce qu’on n’aime pas les poils, cette torture reste pourtant un passage obligatoire qu’on doit subir plusieurs fois par mois. Savez-vous qu’il y a pourtant des moyens simples pour limiter, voire éviter ces inconvénients ? Nous vous donnons les solutions pour que la souffrance soit moins vive.

Préparer sa peau : quel intérêt ?

L’épilation n’est pas un procédé méconnu des femmes. La préparation qui vient avant est, elle, moins populaire. C’est vrai : qui n’a pas tenté de gagner du temps en essayant d’arracher ses poils, ni vus, ni connus, avec des méthodes plus ou moins louables ? Le bien-être de la peau passe alors au second degré, au profit d’une pilosité inexistante. Préparer la peau est pourtant indispensable : elle adoucit la peau en se débarrassant des cellules mortes, et rend l’épilation moins agressive. Elle a pour finalité de protéger l’épiderme qui aura tendance à s’épaissir sous les traitements inadaptés.

Faire appel à un professionnel

La première épilation est toujours un moment plein d’appréhension : est-ce que vous allez avoir mal ? Est-ce que le résultat sera garanti ? En faisant appel à un professionnel, vous pourrez vous renseigner sur les alternatives d’épilation. Pour la plupart des instituts, le fil et la cire sont les grands privilégiés pour retarder la repousse. Il est également possible d’opter pour une épilation définitive, nécessitant des technologies plus avancées. Trouver un centre d’épilation laser à Paris n’est pas difficile, bien que les tarifs ne soient toujours donnés.

Le gommage : un indispensable

La première étape pour préparer votre peau consiste à faire un gommage. Cette opération n’est pas douloureuse et permet d’éliminer les surcouches de peau qui rendent le retrait des poils difficile. Le gommage doit être adapté à votre type de peau, et ne doit pas être source de rash. Pour qu’il soit efficace, il est nécessaire d’en refaire au moins une fois par semaine. Il ne faudra pas attendre la veille de votre séance d’épilation pour gommer votre peau ! Celle-ci ne sera réceptive que lorsque le gommage est pratiqué régulièrement, et que la peau a perdu de sa mauvaise épaisseur.

L’hydratation : une obligation

hydrater ses jambesUne fois les peaux mortes enlevées, il est temps d’hydrater votre épiderme ! Sachez qu’une bonne crème est le seul moyen de redonner de l’élasticité à votre peau. Cette dernière ne pourra se régénérer correctement ni réduire la repousse qu’à condition d’être en bonne santé. L’hydratation est une étape obligatoire qui permet de limiter les irritations. Toujours avec un produit adapté à la nature de votre peau, il est conseillé d’hydrater la zone à épiler plusieurs fois par semaine, et pas uniquement le jour où vous programmez une séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *