6 aliments à éviter durant la grossesse

Savez-vous que votre bébé peut bénéficier de tous les nutriments sains provenant des aliments que vous ingurgitez ? Malheureusement, il peut également être affecté par les mauvaises choses qui pourraient se cacher dans votre nourriture. Par conséquent, il y a certains aliments que les futures mamans doivent éviter durant la grossesse. Voici les aliments et les boissons à abandonner lorsque vous mangez pour deux.

Les boissons fortes et alcoolisées

Difficile de porter un toast pour fêter un heureux évènement quand on est enceinte. Vous pensez peut-être qu’une boisson alcoolisée occasionnelle est tolérable, mais il vaut mieux être prudent lorsque vous portez votre progéniture. En effet, l’alcool, même avec une quantité infime, pénètre dans la circulation sanguine de votre bébé à la même concentration que la vôtre et prend deux fois plus de temps pour disparaître. Alors un conseil, sortez les cocktails sans alcool et les jus de fruits pour les 40 prochaines semaines.

La caféine

Ce conseil est aussi valable pour les boissons contenant de la caféine comme le café, le thé, le cacao ou les boissons gazeuses. En effet, la caféine est absorbée très rapidement et passe facilement dans le placenta et le fœtus. Or, un apport élevé en caféine pendant la grossesse limite la croissance fœtale et augmente le risque d’accouchement prématuré. Si vous êtes enceinte, vous devrez limiter votre apport journalier en caféine à 200 mg, soit environ 2 tasses de café par jour.

Les produits laitiers et jus non pasteurisés

Le lait cru ainsi que les produits alimentaires dérivés du lait non pasteurisé constituent un terrain favorable à la prolifération des bactéries nocives pour la santé de bébé. Il en va de même pour les jus de fruits non pasteurisés, qui sont également sujets à la contamination bactérienne. À l’inverse, il est conseillé aux femmes enceintes de ne consommer que des aliments pasteurisés. En effet, la pasteurisation est le moyen le plus efficace de tuer toutes les bactéries nocives, et ce sans modifier la valeur nutritionnelle des produits.

Les viandes crues et transformées

Manger de la viande et de la volaille (et les œufs) insuffisamment cuites ou crues pendant la grossesse augmente le risque d’infection bactérienne. La plupart des bactéries se déposent sur la surface de la viande. D’autres par contre peuvent persister à l’intérieur des fibres musculaires. Si la viande n’est pas entièrement cuite, les bactéries comme le toxoplasma ou la Listeria peuvent menacer la santé du bébé, pouvant ainsi entraîner la toxoplasmose, la mortinaissance, l’épilepsie ou encore des maladies neurologiques graves.

Les viandes transformées notamment la charcuterie ne sont pas également une option saine pour une femme enceinte. Les futures mamans doivent éviter les aliments qui ont été conservés avec des produits chimiques et des conservateurs tels que les nitrates et les nitrites. Ces produits chimiques utilisés dans la conservation des aliments ne sont pas bons pour le fœtus en développement.

Les poissons et fruits de mer

Les poissons sont riches Omega 3, des acides gras essentiels pour la stimulation du cerveau de bébé. Cependant quand on est enceinte, il est plus que conseillé de limiter sa consommation, ou dans la mesure du possible, d’éviter de manger des poissons riches en mercure : l’espadon, le thon, le requin, le maquereau royal, le mérou, le vivaneau, le flétan… Par ailleurs, assurez-vous de toujours manger des poissons bien cuits. Les poissons et les crustacés crus sont porteurs de bactéries et peuvent s’infecter pendant le traitement, y compris le fumage ou le séchage.

Les germes crus

Tous les types de germes tels que les pousses de soja, luzerne, trèfle, radis, haricot sont à proscrire aux femmes enceintes. L’environnement humide où poussent ces graines pour commencer la germination est un nid idéal pour ces types de bactéries. Pour cette raison, préférez éviter complètement les germes crus pendant la grossesse et ne consommez uniquement que les germes bien cuits. Par ailleurs, les germes et les légumes, tout comme les fruits qui sont en contact du sol, doivent être lavés de fond en comble avant la consommation et la cuisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *