Tabac et alcool pendant la grossesse : quels risques pour bébé ?

risques tabac et alcool lors de la grossesse

Tout le monde le sait, il est interdit de fumer et de boire de l’alcool pendant la grossesse. Certaines femmes ont pourtant du mal à se défaire de ces mauvaises habitudes alors que les conséquences peuvent être désastreuses pour le fœtus, le nouveau-né, puis l’enfant.

Les risques liés au tabac

La femme enceinte est avant tout la première victime de la cigarette lorsqu’elle fume. En plus du risque élevé d’un accouchement prématuré, celui de la grossesse extra-utérine est multiplié par deux et de la fausse-couche par trois.

Par ailleurs, le tabagisme est encore plus dangereux pour le bébé que pour la mère. La nicotine et le monoxyde de carbone contenus dans le sang de la femme enceinte peuvent entre autres retarder le développement du fœtus. Cela diminue en même temps significativement son poids à la naissance et peut même lui être fatal une fois au monde. Concrètement, son cerveau, son cœur et ses poumons sont les plus touchés.

Qu’en est-il de l’alcool ?

L’alcool dans le sang d’une femme enceinte arrive directement dans celui du fœtus à travers le placenta. Il est alors fortement déconseillé d’en boire au cours de la grossesse au risque de retarder le développement du bébé, principalement durant les trois premiers mois. Et même avec un à deux verres par jour, les risques d’accouchement prématuré et d’avortement spontané ne sont pas minimes. Avec plus de 20 verres par semaine, on assiste à un syndrome d’alcoolisation fœtale, ce qui nuira considérablement au développement du fœtus, du nouveau-né et même une fois à l’âge adulte.

Là encore, les risques ne sont pas minimes, car la croissance du périmètre crânien, le poids et la taille du bébé peuvent être sérieusement touchés. On peut également observer une malformation du visage et du crâne ainsi que plusieurs dommages sur le système nerveux central. Enfin et non des moindres, des problèmes de comportement, des difficultés de langage et d’apprentissage peuvent perturber la vie de l’enfant, et ce, jusqu’à l’âge adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *