Les bienfaits de l’acérola

acerola

L’acérola est une plante que l’on retrouve en Amérique, et dont les vertus — surtout celles de son fruit — demeurent inconnues du grand public. Pourtant, ce végétal pouvant être utilisé comme plante ornementale a plusieurs bienfaits.

Consommer de l’acérola

Le système immunitaire a besoin de vitamine C pour se consolider. Ce renforcement lui est assuré par l’acérola qui a un taux assez élevé de vitamines C. Cette même vitamine combinée aux vitamines A et E retrouvées également dans l’acérola, facilite la désintoxication totale de l’organisme et vous régénère. Cette plante intervient également en gastronomie, où son arôme et son goût servent à la confection des gelées alimentaires, jus et confitures.

L’acérola et le corps

Lorsque vous avez des plaies qui ne se cicatrisent pas vite, ou des fractures d’os, l’acérola est efficace pour le maintien des os, mais aussi pour la production du collagène — un condensé de protéines formant un tissu conjonctif sur lequel les minéraux se déposent.

La carence de globules rouges communément appelée anémie, très souvent causée par le manque de fer dans le sang, est totalement conjurée par l’acérola. Cette plante est reconnue pour aider également à la prévention des maladies cardio-vasculaires, surtout chez les jeunes. Ces derniers peuvent aussi l’utiliser pour fortifier leur cuir chevelu.

L’acérola comme anti-stress

La magie de cette plante lui permet d’aider à lutter contre le stress de sources diverses, et à guérir du surmenage. Il est alors conseillé d’en consommer quand l’on fait face à des situations difficiles. Son fruit « miracle » est considéré comme pouvant remonter le moral.

Toutefois, il ne faudra pas oublier que l’excès en tout est nuisible à l’homme et qu’il faut donc consommer l’acérola avec modération et sans surdosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *