Le sport : secret d’une bonne santé pour les séniors

Sport pour les seniors

Avec l’âge, on a tendance à croire que les seniors restent constamment assis sur leur fauteuil à attendre que les journées passent… Faux ! 50 % d’entre eux pratiquent une activité physique, le secret de leur longévité et surtout de leur joie de vivre.

Le sport, que des bienfaits pour les seniors !

À partir de 50 ans, tout notre organisme et notre capacité physique se fatiguent rapidement. En effet, le système nerveux, les systèmes cardiovasculaire et pulmonaire ainsi que l’appareil locomoteur vieillissent. Nos capacités sensorielles, celles à faire face aux efforts ainsi que nos muscles diminuent ainsi.

Néanmoins, ces « maladies dégénératives », principalement causées par la sédentarité, peuvent être évitées en pratiquant régulièrement une activité sportive. Cette dernière est effectivement synonyme d’une meilleure qualité et d’une plus longue durée de vie. Elle réduit le risque d’accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque et prévient en même temps l’hypertension artérielle, l’excès de cholestérol et le diabète.

Et en plus d’entretenir les muscles et donc de diminuer le risque d’obésité et de chute, le sport chez les seniors aide à lutter contre la dépression et le stress. Il aide même à prévenir la maladie d’Alzheimer. Autrement dit, c’est aussi bon pour le physique que pour et le moral !

Oui, mais quelles activités sportives pratiquer ?

Un senior ne pratiquera pas la même activité physique qu’un sportif de haut niveau, bien évidemment. Il lui faut une activité personnalisée et surtout appropriée à ses capacités physiques pour de réels bienfaits sur l’appareil locomoteur et le cerveau comme :

  • Le yoga
  • Les activités en plein air (golf, tir à l’arc, vélo…)
  • La gymnastique en salle ou l’aquagym
  • La marche nordique
  • Le tai-chi-chuan

Derniers conseils, mieux vaut toujours commencer (ou reprendre) le sport progressivement puis le pratiquer régulièrement, idéalement 3 fois par semaine. Au bout de 3 à 6 mois d’arrêt, les bienfaits cardiovasculaires disparaissent complètement. La condition physique régresse même déjà après 10 jours d’interruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *