Comment choisir sa lampe de luminothérapie?

Ce sont surtout dans les pays nordiques que l’on utilise fréquemment une lampe de luminothérapie puisqu’elle sert à pallier le manque cruel de lumière naturelle projetée par le soleil. C’est donc un outil qui permet d’obtenir de la lumière de manière artificielle. Mais d’autres pays l’utilisent aussi, notamment ceux qui connaissent les rigueurs des hivers froids mais surtout sombres. Et il semble que dans certains pays, l’hiver se prolonge, le manque de lumière s’étale donc sur une période encore plus longue que d’habitude. Les français adoptent eux aussi la lampe de luminothérapie depuis quelques années maintenant.

La lumière sur la lampe de luminothérapie

La lampe de luminothérapie s’avère efficace dans la majorité des cas, selon les témoignages de ceux qui en utilisent régulièrement. Non seulement elle donne de la lumière mais en plus, grâce à cette lumière salvatrice, elle remonte le moral et fait retrouver le sourire et le tonus. En effet, tout le monde sait que rester dans l’obscurité pendant un long moment peut rapidement plonger quelqu’un dans la déprime la plus totale. Le côté psycho est sérieusement atteint et on a l’impression que plus rien ne brille dans sa vie. Et la lampe de luminothérapie est là pour aider à passer plus joyeusement et plus positivement ces sombres mois hivernaux.

Choisir sa lampe de luminothérapie

Le principal critère pour choisir une lampe de luminothérapie efficace, c’est le nombre de lux de l’appareil. Si en pleine journée ensoleillée en été, ce sont 100 000 lux qu’on reçoit, un éclairage classique dans un logement émet entre 50 et 100 lux. C’est-à-dire qu’une lampe de luminothérapie emettant 2 500 lux, il faut dans les 2h pour recevoir un capital de lumière, alors que si on en choisit une à 10 000 lux, on a juste besoin de 30 mn environ pour se recharger et le sourire aux lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *