Comment détecter le burn-out ?

prévenir le burn out

Entre le stress, le manque de ressources, de reconnaissance ou d’autonomie et la pression au travail, vous êtes épuisé et finissez même par craquer ? Faites attention, vous souffrez peut-être du syndrome de l’épuisement professionnel ou « burn-out » !

Les principales causes du burn-out

Si un salarié sur cinq est victime du stress au travail en Europe, ce n’est pas un hasard. L’importance et la récurrence de cette pression provoqueront ensuite inévitablement l’épuisement physique, puis psychologique. Cela nait par exemple d’un déséquilibre entre la vie professionnelle, personnelle, familiale et sociale (notamment chez la femme).

Dans tous les cas, le stress chronique est la première cause du burn-out. La pression au travail qui en est à l’origine peut varier d’un sujet à un autre, indépendamment du secteur d’activité, du sexe et de l’envergure de l’entreprise. Augmentation de la charge de travail, hiérarchie trop disparate, clients hyper exigeants, harcèlement par les collègues ou la direction… tous ces éléments déclencheurs suivent un processus qui finit par entrainer soudainement l’épuisement. La victime peut alors subir une simple dépression, voire se suicider ou en décéder.

Les principaux signes du burn-out

Méfiez-vous du burn-out, car au début, la victime n’est pas toujours consciente de son état. Vous avez désormais un visage sombre, une agressivité insoupçonnée, une envie soudaine de toujours vous isoler, un laisser-aller vestimentaire pour un employé habituellement sur son 31, etc. ? Dès les premiers signes de détresse, remettez-vous en question ou parlez-en à quelqu’un.

On peut également parler de burn-out lorsque votre entourage au bureau remarque des arrêts maladies fréquents après de longues années d’assiduité, une fatigue récurrente même après le week-end ou les vacances ou encore un comportement sans émotion comme un robot qui fait ses tâches habituelles sans sourciller.

Alors, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire. Réagissez à temps sans attendre d’être au bout pour rebondir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *