Tout savoir sur le jeûne hydrique

jeune-hydrique

Très prisé, le jeûne est une méthode qui consiste à restreindre l’apport alimentaire. C’est une manière qui permet à notre corps de se nettoyer, de se purifier et de se guérir. Le jeûne hydrique est un type de jeûne qui restreint tout sauf l’eau. Cette méthode aide également le corps à perdre du poids. Mais, cette pratique est-elle sûre et les effets durent-ils à long terme ?

Qu’est-ce que le jeûne hydrique ?

Un jeune hydrique, c’est quand une personne ne mange pas et ne boit rien d’autre que de l’eau potable, sans calorie. Le jeûne hydrique est un processus de détoxification qui permet à votre corps d’éliminer les toxines nocives. C’est pourquoi le jeûne hydrique est également appelé « nettoyage par l’eau ». La quantité d’eau à consommer pendant la journée est d’environ deux ou trois litres. Cependant, il est conseillé de suivre le jeûne que pendant une période déterminée, souvent entre 24 heures à 72 heures.

Principe du jeûne hydrique

Contrairement à la nourriture qui est dirigée dans le système digestif, l’eau est absorbée dans le système de votre corps, pour atteindre ensuite les cellules et leur fournir l’hydratation dont elles ont besoin. L’intérieur des cellules va être ainsi nettoyé et restauré pour mieux fonctionner. Une fois les glucoses épuisés en 72 heures, le métabolisme du corps change. Le corps utilise ainsi le stock de graisses au lieu des glucoses, c’est ce qu’on appelle « cétose ». Lorsque votre corps passe à la cétose pendant le jeûne, non seulement il va brûler les graisses, mais il va également accélérer le processus de guérison de votre corps.

Pourquoi pratiquer le jeûne hydrique ?

La raison principale qui pousse les gens à pratiquer le jeûne hydrique est d’améliorer leur santé. Cependant, ce n’est pas la seule raison. Certains le pratique pour :

  • Des raisons spirituelles et religieuses
  • Perdre du poids
  • Pour purifier son corps (désintoxication)
  • Pour se préparer à une intervention chirurgicale

Plusieurs études ont établi un lien entre le jeûne hydrique et certains bienfaits impressionnants pour la santé. Le jeûne hydrique permet de :

  • Éradiquer l’inflammation dans le corps
  • Brûler les stocks de graisses
  • améliorer la sensibilité à l’insuline et à la leptine
  • Soigner le diabète en diminuant le taux de glycémie dans le sang
  • Favoriser la santé de votre cœur et de votre cerveau
  • Éliminer les tissus et les corps étrangers qui empêchent le bon fonctionnement de l’organisme comme les kystes, les plaques dans les artères, les tumeurs, etc.
  • stimuler l’autophagie (décomposition, recyclage et nettoyage cellulaire)
  • Abaisser la tension artérielle
  • Soutenir le collagène dans la peau
  • Ralentir le vieillissement et améliorer la longévité
  • Réduire le risque de plusieurs maladies chroniques (le diabète, le cancer et les maladies cardiaques)
  • Augmenter la résistance au stress oxydatif
  • Diminuer le taux de cholestérol
  • Réduire la production de protéines nocives

Qui peut suivre un jeûne hydrique ?

Il n’y a pas de directives scientifiques à suivre sur la façon de commencer le jeûne hydrique. Cependant, il comporte de nombreux risques et peut être très dangereux s’il est suivi trop longtemps et sans surveillance médicale. Par ailleurs, le jeûne hydrique n’est pas fait pour tout le monde. Il est à déconseiller sur certaines catégories de personnes : les personnes souffrant de gouttes, les diabétiques (de type 1 et 2), ceux qui souffrent de troubles de l’alimentation, les personnes âgées, les femmes enceintes ou encore les enfants.

Comment suivre un jeune hydrique ?

Si vous n’avez jamais bu à jeun auparavant, c’est une bonne idée de passer 3 à 4 jours à préparer votre corps à ne pas manger. Pour cela, commencez à manger de plus petites portions à chaque repas ou en jeûnant une partie de la journée.

Pendant un jeûne hydrique, vous n’êtes pas autorisé à manger ou à boire autre chose que de l’eau. Pour commencer, vous ne devrez pas prolonger votre jeûne au-delà de 72 heures sans surveillance médicale en raison de risques pour la santé.

La plupart du temps, vous pouvez boire entre deux à trois litres d’eau par jour. Après le jeûne hydrique, vous devriez résister à l’envie de manger un repas copieux. En effet, un repas copieux après un jeûne peut provoquer des symptômes désagréables.

Au lieu de cela, alternez votre jeûne avec des smoothies ou des repas légers à petite quantité. Vous pouvez commencer à introduire des repas plus copieux tout au long de la journée à mesure que vous vous sentez plus à l’aise.

Les dangers et les risques de jeûne hydrique

Bien que le jeûne hydrique puisse avoir certains avantages, il comporte également des risques pour la santé.

Le jeûne hydrique a pour effet de restreindre les calories. Vous risquerez donc de perdre beaucoup de poids trop rapidement.

Bien que cela semble paradoxal, pratiquer le jeûne hydrique pourrait vous déshydrater. En effet, environ 20 à 30 % de votre apport quotidien en eau provient des aliments que vous mangez. Si vous buvez la même quantité d’eau, mais que vous ne mangez pas d’aliments, votre corps peut subir un manque d’eau.

Lors de votre jeûne hydrique, vous pouvez présenter une hypotension orthostatique c’est-à-dire une baisse de la pression artérielle qui peut provoquer des étourdissements et un risque d’évanouissement. Si vous vous sentez faibles ou étourdies lors d’un jeûne, stopper le jeûne immédiatement. Aussi, il faut éviter de conduire pour éviter de provoquer un accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *